Les soldes 2016

Les soldes 2016

Hello les filles,

J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter les nombreux articles shoppés pendant les soldes. Afin de vous faciliter la vie, vous pouvez cliquer sur l’intitulé de chaque article qui vous redirigera directement sur le site qui propose ce dernier.  
Robe Sandro Randa : 215 euros – 150.5 euros
La robe Randa, c’est ma nouvelle petite robe noire. Elle possède des manches longues, idéales pour les soirées d’hiver et un col montant. L’oeil est attiré par l’empiècement en dentelle noire délicate sur le haut de la robe et les manches qui lui confèrent un rendu très féminin. La coupe est droite et le tissu qui la constitue vaporeux. Elle est d’une grâce éblouissante et se suffit à elle-même. Nulle nécessité de l’orner de bijoux, foulards ou autres accessoires. Elle est un élan vers une élégante simplicité et une invitation à la séduction. Je lui trouve quelque chose de terriblement suggestif et sensuel. Selon moi, aucune petite robe noire ne remplissait aussi bien son rôle que celle-ci.

Robe Maje Roybridge : 265 euros – 132.5 euros : 
Je flânais sans grande conviction sur le site Maje le premier jour des soldes. Et il ne m’a fallu qu’un regard pour savoir qu’il me fallait absolument cette robe. C’est une robe boule qui possède de petites manches en maille abeille. Sa maille est épaisse et alvéolée. L’encolure est arrondie. A la lecture de la description de la robe, je craignais qu’elle ne mette pas en valeur ma silhouette car la maille alvéolée conduit généralement à un épaississement et malheureusement pour moi, je suis loin de la taille mannequin. De plus, j’avais peur qu’en alliant cette robe et mon physique plutôt sportif je paraisse tassée. Et bien non. Elle est fabuleuse et échappe entièrement à la banalité de la petite robe noire. Selon moi, elle incarne la robe noire moderne, à la matière vivante qui se déploie dans l’espace avec de douces rondeurs. Sa beauté est mystérieuse et son originalité saisissante. Vous pourrez autant la porter avec un perfecto et des bottes rock qu’un blazer classique et des talons noirs.

Tee-shirt Mon ami Pierlot de Claudie Pierlot : 75 euros – 37.5 euros : 
Le tee-shirt doudou, celui qui vous accompagne quand vous avez LA panne d’inspiration le matin. Il va avec tout et constitue à lui seul la pièce phare d’une tenue par son imprimé. On l’associe avec un jean, un slim noir, un perfecto, un manteau court en daim, une jupe noire. Idéal pour un look faussement décontracté.

Tee-shirt Mon ami Pierlot

Sweatshirt Teacher de chez Claudie Pierlot : 125 euros – 62.5 euros : 
Décidément, Claudie Pierlot a su complètement me séduire. Ce sweat, c’est le confort absolu avec un petit air de première de la classe de par son imprimé “L’école des buissons”. Il est en molleton chiné gris et noir. Pour lui donner un petit côté chic, je porte en dessous une chemise blanche à col lavallière que je laisse dépasser en haut et au niveau des manches. Encore une fois, il évite la panne d’inspiration et va avec presque tout. Je crois qu’après l’achat de mes deux robes, j’avais besoin de pièces sympathiques dont on  ne se lasse pas et qui puissent être portées tous les jours.

Perfecto Mango / Sweatshirt Claudie Pierlot / Chemise col lavallière H&M

Mocassins Amazing Claudie Pierlot : 275 euros – 137.5 euros : 
Je suis tombée amoureuse de ces mocassins. Ultra-preppy avec leur cuir vernis noir et leur forme qui se rapproche des slippers. La jolie chaîne argentée vient compléter ces partenaires idéales pour les longues marches en ville en leur insufflant une belle touche de féminité. Elles possèdent également un petit talon de 2cm qui permet de ne pas être complètement à plat (cela peut paraître dérisoire, mais pour une ancienne accro des talons comme moi, c’est vraiment un petit plus). Elles sont désormais indisponibles en ligne, mais si vous vous rendez aux Galeries Lafayette, vous devez pouvoir encore les trouver.

Robe COS : 89 euros – 45 euros :
Je suis fan de la marque COS. Elle propose des formes et des coupes toujours très originales à des prix plutôt abordables. Quand je dis “prix abordables”, j’entends bien en dessous de Sandro et Maje qui ne proposent pas de robes à moins de 200 euros. La marque COS m’inspire de la modernité, un petit air créateur. La majorité des pièces sont des basiques retravaillés et réinventés. Elle s’adresse plutôt aux filles grandes et menues mais si vous prenez le temps d’essayer vous trouverez de véritables perles. C’est le cas de cette robe à la couleur atypique que je n’arrive d’ailleurs pas à définir. Elle se place au carrefour entre le rouge, le rose, le rouille, le prune (Je suis sure que maintenant, vous imaginez exactement à quoi elle ressemble ! :D). Sa coupe est droite, ses manches longues dissimulent aisément mes bras et allonge ma silhouette. Le seul inconvénient que je trouve à cette marque, c’est qu’elle oublie qu’une femme “normale” (quelle idée affreuse que la normalité mais bon, vous aurez compris) a des formes. Si vous faites ne serait-ce qu’un petit bonnet C, n’imaginez pas porter un soutien gorge sous cette robe. Cela la déformera et vous n’aurez pas l’effet escompté. Bref, lors des essayages, sortez vos bandeaux Princesse Tam Tam !

Derbies cuir en velour craquelé Galeries Lafayette : 99 euros – 69.30 euros :
Les mocassins Claudie Pierlot, c’est pour le côté chic, preppy. Mais on ne peut pas vraiment dire que ce soit le symbole d’une attitude et d’un look décontractés. Ces derbies Galeries Lafayette, c’est tout le contraire. Elles penchent du côté rock. Elles vont particulièrement bien avec un pantalon noir, un joli slim ou même une petite jupe. Elles viennent rehausser une tenue basique et un peu triste avec leur couleur argent. Et puis, elles possèdent une semelle anti-dérapante sur la semelle. Vous allez me dire que c’est pareil pour toutes les chaussures. Eh bien non. Sortez vos Claudie Pierlot par temps de pluie et vous verrez que parfois (tout le temps), on frôle la sensation d’être à la patinoire. Ne vous risquez pas à prendre un peu de vitesse dans les rayons de vos boutiques fétiches, elles ne vous le pardonneront pas. 


Je vous embrasse.  PS : Je suis ruinée. 



Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.